La révolution des crânes rasés !

DSC0006-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Mon âme de poétesse mélancolique a le cours prisé : Prince est mort !

Il reste à jamais l’incarnation de la musique !

Je garde en mémoire son live au MTV Music Video Awards de son morceau « Get Off » composé, en 1991, avec son groupe The New Power Generation.

Ce live fut:une totale apothéose ! Ma vue fut complètement déglinguée face à tant d’audace ! Oh My God!  

Mon cerveau a  littéralement explosé le plafond! J’ai perdu tous mes cheveux! Je n’ ai plus rien sur le caillou! Je suis  devenue chauve!

Oh La, je m’excite,  mais pas d’inquiétudes, je suis déjà  chauve depuis près de 3 ans! Mais pourquoi donc ?

Je suis tout simplement une partisane de la révolution des crânes rasés!

DSC0011-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Voici le topo : trois grandes danseuses,  Aliashka Hilsum, Ana Pi et Claire Tran, toutes vêtues en Kenzo, elles se lancent dans une chorégraphie aux accents indiens. Cette danse est mise en place par le duo français composé Carine Charaire et Olivier Casamayou de la compagnie « I Could Never Be A Dancer ». La musique est une reprise d’une chanson indienne « Aathu Ethu Yethu » de Llaiyaraaja et un mix de « Lotus Rhytm » par Surkin.

Les danseuses effectuent des pas en unissons tout dévoilant un immense oeil dessiné sur leurs baumes !

Je fus complètement subjuguée par cette ambiance et face à la figure énigmatique d’Aliashka Hilsum. Les cheveux complètement rasés, du noir au tour des yeux, cette vision m’envoyait un message : je devais enfin ouvrir les yeux sur ma  propre vie.

DSC0055-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Le samedi suivant, j’appelle mon coiffeur. J’ai rendez-vous dans l’après-midi. Je lui dis de tout raser ! Je ne ressens plus aucune attache pour mes cheveux longs et défrisés et en très bonne santé !

Lorsqu’il coupe, aucune larme . Je suis folle de joie !

Je devenais « moi » sans artifices !

Avant cet acte, je fatiguais vite, face à ce concours infernal  de la chevelure longue au delà du possible.

Je finissais véritablement par me questionner en quoi la longueur de mes cheveux pouvait justifier que je sois une femme ou non ? Quelle  longueur me faudrait-il atteindre pour remplir le rang des femmes désirables?

Déjà petite, je ne me comprenais pas pour  quelle raison mes cheveux devaient  paraître absolument lisses, défrisés, nattés ou bien tressés.

DSC0199-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Il fallait en grandissant de trouver par mes propres moyens, comment réussir à rentrer parfaitement dans les rangs et à correspondre totalement aux critères que la société et que mon entourage me sonnaient d’être : un idéal impossible et irréalisable !

Alors lorsque j’ai sauté le pas, j’en ai parlé à personne et j’ai aimé cette spontanéité par rapport à mes cheveux.

Chanceuse, ce choix, cette coiffure m’allaient parfaitement !

Je n’eus besoin ni de courage, ni d’audace pour le faire. Car, mes cheveux sont simplement  ce qui sont : des cheveux. Alors, pourquoi en faire toute une histoire autour du cheveu ?

DSC0213-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine 

 Il est vrai qu’au cinéma, la femme rasée se doit d’ être au bord du précipice, d’être révoltée contre la société,  et de combattre des Aliens, ou sinon d’avoir un cancer ou une fragilité mentale.

Par chance, je n’ ai pas encore à devoir lutter contre de méchants et gluants envahisseurs. Cependant le simple fait de se tondre ses cheveux, peut renvoyer à la maladie, au cance.r  Mais autant, une personne malade ne doit  laisser les aspects négatifs  de la maladie lui volaient son identité.Je me vois comme une femme, alors je le suis!

 Alors, cette coupe de cheveux ne lutte pas contre le Féminin bien au contraire.

Depuis, à chaque fois, que je vais me faire raser les cheveux, je ressens une vraie jouissance ! Dès que je sors de chez le coiffeur, je me sens nettement plus reposer ! Comme si, par le simple fait de me couper les cheveux, me permettait  enfin de me laver des toutes mauvaises énergies! Un peu comme une cure de détox régulière et nécessaire!

DSC0279-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Sincèrement, cet acte est comme pour moi, l’utilisation de la technique du brûlis sur mon esprit.Cette méthode ancestrale de plus de 4 000 ans est uniquement effectuée au Japon. Sa seule héritière Kuniko Shiiba, grand-mère de plus de 87 ans, possède plusieurs hectares de forêts.

Souvent au mois d’août, elle abat les arbres avec tous les hommes du village voisin. Puis ensemble, ils font une prière au dieu de la forêt. Ils demandent ensuite sa protection et ils brûlent  en coeur la parcelle  abattue afin de mettre en place une nouvelle récolte.

Après que l’incident se soit naturellement éteint, Kuniko Shiiba attend tranquillement l’arrivée des insectes. Tous ceux qui ont survécu aux flammes, vont par la suite, tout simplement  fertiliser la terre avec leurs excréments. Ensuite, durant près de quatre ans, elle va cultiver différents types de céréales. Dès sa dernière récolte, Kuniko Shiiba laisse la nature reprendre le dessus afin de la remercier de lui avoir fourni des bonnes moissons.

Au travers de ce documentaire « La Forêt Éternelle », j’ai compris que l’utilisation d’un simple éco système autogéré  pouvait me permettre au travers du brûlis de me régénérer et de grandir  aussi émotionnellement. Ainsi, la forêt, que je  devais incendier et fertiliser de nouveau, était mes propres cheveux.

DSC0006-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

À chaque rendez-vous et coup de tondeuse, je me retrouvais à explorer de plus en plus ma propre personnalité. J’avais le sentiment de cette manière d’ être  ainsi liée à une coutume indienne.

Chaque jour,  des Indiens  se rendent  dans le sud de L’Inde  au temple Tipuari afin de faire des offrandes au dieu Vishnu. Chacun à leur tour, ils se présentent devant un moine et acceptent de raser complètement leurs cheveux. Ils chassent de cette manière tous mauvais esprits et peuvent demander au dieu Vishnu d’exaucer leurs souhaits. Que l’on soit, un homme,une femme,un enfant,  tout offrande est reçue. Je trouve ce geste très beau par le simple fait d’accepter de sacrifier leurs  précieux cheveux.

DSC0011-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

Pour ma part, Je pense  un jour effectuer ce voyage.  J’irais demander au dieu  Vishnu de m’offrir une belle maison au bord de la mer! Je trouve que c’est un très bon échange contre mes cheveux afros et ce tout petit souhait ! Non ?

Sérieusement, cette coutume indienne démontre  absolument que le spirituelle  va au-delà du genre et de l’âge.

Cependant une partie de moi ne peut s’empêcher d’ éprouver  une révoltée face à cette image de la femme qui se doit être désirable ou bien sexuée qu’au travers de la longueur de ses cheveux. C’est franchement navrant !

Oui, je veux porter ce message que mes cheveux n’appartiennent qu’à moi et qu’à moi seule. Et Non, je ne cherche pas à lutter contre la société

Se raser le crâne, répond authentiquement une véritable recherche de soi.

Malgré cette envie de m’élever intellectuellement, il est vrai que les petites dames de mon quartier m’appelle Monsieur. Hé hé!

Et même, mon entourage continue encore et toujours à m’encourager de me laisser pousser les cheveux. Comme ils disent, je me dois de libérer mon afro !

Je déteste cette fameuse phrase :  tu as de si beaux cheveux, alors, pourquoi tu les rase tout le temps ?

Parce j’ ai fait ce qui me plaît ! Et dès qu’ils tournent le dos, je leur tire ma langue !

Pourtant, j’ ai les meilleurs arguments du monde pour garder les cheveux rasés.

   Il n’y a rien de plus vivifiant que de sortir de sa douche et en un rien de temps, de voir ses cheveux déjà secs.

 Plus besoin de sèche-cheveux, de faire des brushings ou bien d’y utiliser des fers à lisser, c’est une véritable libération !

 Je me contente du strict minimum. J’ ai fait table rase du super flux !

 

DSC0055-683x1024
Agathe Rouselle photographiée par Pauline Darley pour ANON Magazine

 

Alors, pas à pas, je commence à me constituer une routine capillaire essentiellement composée d’ingrédients naturels et bio. Mon oreille et mon masque de nuit sont en satin afin de garder l’équilibre vital de mes cheveux.

Depuis 3 ans, je me suis mise au sport et j’ ai complètement changé mon alimentation tout en introduisant des aliments bio.

Avec le temps, j’ accepte aussi plus facilement ma fragilité et je vois mes échecs comme une opportunité afin de devenir une meilleure personne. Je démarre , aussi, peu à peu,  la méditation et le yoga et je continue  à pratiquer du pilates.

Je souris aux inconnus  !Je papote avec le facteur, le libraire, le traiteur chinois, la boulangère, la vendeuse, le boucher et les habitants de mon quartier. Je m’ouvre, de plus en plus, au monde sans  crainte ni jugement.

Alors, votons tous pour la tondeuse et rasons-nous toutes les cheveux!

Et vive la Révolution des crânes rasés!

P.S: Après avoir vu la chevelure de sirène de l’ actrice coréenne Song Ji Hyo, j’ ai une subite envie de me lancer un défi de la copier! Adieu la tondeuse, à moi l’arrosoir!  Désolée, les amis! Hé hé!  J’ ai quitté la révolution!

Source photos: ANON Magazine

Publicités

Auteur : Tshituka K.

Cool Nirvana est un blog tenu par Tshituka. Je publie des écrits, de la photographie, de l’ art et de la mode pour toutes et tous qui souhaitent vivre autrement, libre de tout carcan et en toute créativité!

5 réflexions sur « La révolution des crânes rasés ! »

  1. Bonjour Tsuki, je découvre ton blog et suis totalement conquise par ton style d’écriture et la finesse de tes articles autant par la qualité des sujets, des photographies et la minutie avec laquelle tu assembles le tout…un bijou de webzine ! Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Ma coach Grano, je reste véritablement sans voix! Je te remercie du fond du coeur d’avoir pris de ton temps pour venir vous mon blog et de me laisser ce grand message d’encouragement! Mille mercis! Je suis super touchée! Je garde comme objectif de progresser et de partager mes trouvailles et mes réflexions! Bonne journée sous ce beau soleil! Bisous

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s